La composition d’une image : une organisation des formes à l’intérieur de ses limites

la-compositionduneimage-une-organisation-des-formes-a-linterieur-de-ses-limites.jpg

L’organisation des formes, l’aménagement des objets et des lignes à l’intérieur de ses limites est la composition d’une image, plus explicitement une composition picturale. Lors de sa réalisation elle exige un certain savoir-faire, et qui passera au crible des critiques.

L’analyse de la composition

Dans l’analyse de la composition picturale, le critique observe en profondeur l’image pour voir comment s’organisent les éléments de la composition aux yeux des spectateurs, et ce en dépit des intentions de l’artiste et de ses méthodes. Dans l’analyse de la composition picturale, plusieurs éléments sont examinés: d’abord une description pré-iconographique soit une description exacte et objective de ce qu’on voit, formes, couleurs, clair-obscur, dimensions, personnes, objets, perspective…

iconographique.jpg

Puis une analyse iconographique, soit les symboles, allégories, thèmes, personnes et objets à partir du savoir historique existant. Et enfin, une synthèse iconologique soit l’interprétation de la composition selon les connaissances historiques, et le jugement critique sur le fond et la forme de l’œuvre.

Les méthodes de composition

En composition picturale, l’artiste prédéfinit quel sera le point clé de sa création. Pour attirer l’œil du spectateur, les éléments seront disposés d’une manière à donner une première perception générale au spectateur, et ensuite à guider son intérêt vers ce point clé.

composition-picturale.jpg

La composition picturale emploie les formes uniquement graphiques mais aussi des éléments associés de manière réfléchie et dont l’intérêt est d’offrir à celui qui regarde une logique d’observation de l’œuvre. Pour une composition picturale, certains fondamentaux doivent être pris en compte, la forme, les proportions et l’équilibre entre les différents éléments, leur harmonie et leur uniformité, leur orientation ainsi que le chemin ou la direction du regard, l’espace négatif, la couleur, les contrastes, la géométrie, le rythme entre les éléments d’excitation et de relâchement, l’éclairage, la répétition et la perspective.